Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Maléfique (3D)

9 Août 2014 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Maléfique (3D)

Euh t'es mignonne Vivienne mais maman est en tournage là, alors retourne voir Papa Brad si tu veux pas en prendre une !

Maléfique (3D)

Retour sur l'enfance de Maléfique, une jeune fée qui mène une vie paisible auprès des siens dans un coin reculé de la forêt. Un jour, le Roi décide qu'il est temps pour lui de prendre possession de cette partie du royaume, mais Maléfique déploie ses forces et repousse les envahisseurs. Contre toute attente, Stéphane, le fils du roi rencontre par hasard la fée et au fil des années une belle amitié naît entre eux. Lorsque ce dernier décide de la trahir afin d'accéder à la succession de son père, Maléfique devient une femme au coeur de pierre, avec une envie de vengeance qui bout en elle et la naissance de la fille de Stéphane semble le parfait moment pour mettre cela en place...

Après le succès de Blanche-Neige et d'Alice, Disney ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin avec les adaptations live de ses dessins animés. On annonce d'ailleurs déjà un Livre de la Jungle et un... Dumbo live (si, si, je vous jure!). Bref, centrer un film sur la méchante de La Belle au Bois Dormant était original et d'ailleurs le début du film est plutôt prometteur. Le scénario qui part du principe que c'était une gentille fée qui a basculé du côté obscur suite à la trahison d'un homme pour justifier sa haine envers le Roi était malin. Les explications de l'omniprésence d'un corbeau à ses côtés ou encore du pourquoi elle se déplace avec un sceptre sont tout aussi bien amenées. Les effets spéciaux et les décors sont assez remarquables, qu'il s'agisse de la forêt ou des diverses transformations animales, en revanche comme trop souvent, la 3D est complètement inutile. Alors tout cela pourrait tendre vers un bon film, mais malheureusement le scénario redevient beaucoup trop convenu par la suite. Ainsi la grande méchante, parfaitement interprétée par Angelina Jolie, se révèle ne pas l'être tant que ça. A vouloir trop tirer sur la corde sensible et les émotions de cette dernière, quand on la voit avoir des remords sur ses actes alors qu'on aimerait la voir beaucoup plus démoniaque, l'ennui commence à prendre le pas sur l'intérêt suscité au début. Sa complicité avec la jeune Aurore est complètement à l'opposé de ce qu'on attendait, c'est presque une relation sororale qui s'instaure entre elles et le jeu de Elle Fanning en devient fade. Faire des films sur les méchants, oui, mais en l’occurrence centrer l'histoire sur la relation qu'elle entretient avec sa future victime est soporifique sur la longueur.

En résumé : Après un début fort intéressant, Maléfique retombe dans la facilité lorsque la grande méchante qu'elle aurait dû être devient une gentille qui viendra en aide à Aurore pour contrer la malédiction qu'elle avait lancé. On gardera malgré tout en tête une réalisation bien sympathique avec des effets spéciaux travaillés, des touches d'humour qui fonctionnent et une Angelina Jolie impeccable dans le rôle titre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article