Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Wild

25 Mai 2015 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Wild

Yeah ! Je savais qu'attendre la fonte des neiges était une bonne idée, j'ai retrouvé mon bâton de ski !

Wild

Cheryl Strayed est assise en haut d'une colline avec un sac à dos plus grand qu'elle et un pied qui la fait terriblement souffrir. De rage, elle balance sa chaussure dans le vide en poussant un hurlement à glacer le sang... Qu'est ce qui a bien pu pousser cette femme a tout plaquer pour parcourir seule pas loin de 1 800 km à pieds, du désert mexicain aux frontières du Canada ? Pour trouver les réponses à cette question, il faut plonger dans le passé douloureux de Cheryl semblable à une longue descente aux enfers jalonnée de maladie, toxicomanie et mauvaises fréquentations.

Le réalisateur canadien Jean-Marc Vallée est de retour avec l'adaptation du livre Wild de Cheryl Strayed qui s'était lancée à l'assaut du PCT (Pacific Crest Trail) afin de fuir son passé mouvementé. Ce qui m'a attiré dans ce film c'est avant tout l'actrice principale car Reese Witherspoon se fait plutôt rare sur les écrans et je n'avais pas souvenir de l'avoir vu dans un registre plus dramatique. Et de ce côté-là je n'ai pas du tout été déçu tant elle porte le film sur ses frêles épaules, à l'image de son énorme sac de rando, et livre une prestation criante de vérité. On sent que l'actrice s'est investie corps et âme pour ce rôle et le résultat à l'écran prouve qu'elle n'a pas volé sa nomination aux Oscars. Du côté de la réalisation, on alterne entre les sublimes paysages de l'Ouest américain, avec une actrice filmée très souvent en gros plan afin que l'on ressente une partie de ses émotions, et les flashbacks avec une image au grain beaucoup plus terne et sombre comme pour contrebalancer avec le sentiment de liberté qu'elle découvre lors de son périple. Car oui, il s'agit d'une randonnée initiatique pendant laquelle on assiste à la renaissance de cette femme qui nourrit de profonds regrets sur son passé. Ce film a un obstacle principal, c'est un certain Into the Wild, car entre le titre et le thème, il est impossible de ne pas les comparer et sur ce terrain là, c'est le second qui remporte le match haut la main. La faute à une communion avec la nature qui est beaucoup moins ressentie puisqu'au final on s'intéresse plus au passé qu'à la randonnée en tant que telle, et surtout les émotions ne sont pas assez abouties et transmises au spectateur pour que j'ai pu être touché comme je l'aurais aimé par la force de caractère de cette femme. Ce film aurait pu être une excellente surprise, mais il manque un petit truc en plus pour qu'il marque les esprits. J'ai failli oublié de mentionner la présence de Laura Dern qui illumine les flash-backs rien que par sa présence et son sourire contagieux !

En résumé : Même en faisant abstraction de la comparaison avec Into the Wild, ce film partant d'un postulat simple avait tout pour donner un résultat magnifique. Reese Witherspoon s'en sort avec les honneurs mais le réalisateur s'attardant plus sur le passé que le présent passe à côté de l'opportunité d'une quête de renouveau qui se démarque. Dommage.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article