Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Conjuring : Les Dossiers Warren

7 Décembre 2014 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Conjuring : Les Dossiers Warren

Oh ben merde... Judas est un traître, je l'avais pas vu venir !

Conjuring : Les Dossiers Warren

Ed et Lorraine Warren sont un couple d'enquêteurs, spécialisés dans les phénomènes paranormaux et plus particulièrement ceux qui touchent à la possession et aux démons. Alors qu'ils donnent une conférence, ils sont approchés par Carolyn Perron qui leur confie que sa famille et elle-même ressentent une présence dans la maison dans laquelle ils ont emménagé il y a peu de temps. Le couple se rend au domicile de cette dernière, font la connaissance de son mari et de leurs 5 filles, mais ils ne s'attendaient pas à se retrouver confrontés si rapidement à un démon dont l'emprise est d'une force sans précédent...

A sa sortie, Conjuring a reçu des critiques assez élogieuses (pour un film d'épouvante) et cela m'avait freiné, car j'avais peur d'être déçu à en avoir entendu beaucoup de bien. Plus d'un an après et suite à tout le tapage médiatique de son spin-off Annabelle, je me suis laissé tenter. Le premier point positif est à n'en pas douter sa réalisation, James Wan maîtrise son sujet et a réussi à créer une ambiance oppressante à souhaits en jouant sur nos peurs les plus primales. Rien de bien original me direz-vous et c'est vrai, mais il y a ce petit quelque chose qui fait que même si la lampe torche voit ses piles rendre l'âme quand quelqu'un décide d'aller à la cave, ou que les portes claquent en dehors du champ de vision, on oublie l'agacement de ces effets classiques car on se fait avoir et le sursaut n'est jamais très loin. La maison avec son éclairage mal ajusté, ses meubles anciens et son parquet grinçant, joue également un rôle prépondérant dans la mise en place de cette tension au diapason. Wan se permet également de casser quelques codes pour mieux nous surprendre, comme par exemple nous montrer des attaques du démon en plein jour ou encore de le faire apparaître au 1er plan, alors que la caméra fixait le reflet d'un miroir. Du côté du casting, Vera Farmiga et Patrick Wilson jouent à merveille ce couple d'enquêteurs hors du commun qui lutte également contre ses propres démons intérieurs et Lili Taylor est parfaite en mère de famille qui sombre peu à peu dans une folie démoniaque. En réalité, je reproche au film de tomber dans la facilité dans la résolution de son enquête. Tout arrive trop vite, Lorraine se montre très perspicace mais du coup peu crédible et tout ceci se termine avec un exorcisme qui en plus d'être très long, est loin d'être visuellement réussi. Je me suis même retrouvé à sourire. Le fait de nous rappeler en début de film que tout ceci est inspiré de faits réels, ne renforce pas notre peur, mais plutôt notre scepticisme tant l'épilogue semble avoir été exagéré pour le cinéma. De plus, l'histoire annexe concernant leur fille avec la fameuse Annabelle est complètement hors sujet et n'apporte aucune plus-value.

En résumé : Conjuring est un film qui fonctionne très bien sur la forme malgré des effets de jump-scare employés un peu trop souvent. L'ambiance est là et réussit parfaitement à procurer la peur recherchée. Le casting s'en sort bien et au final, on regrette seulement que sur le fond il n'y a aucune originalité avec un scénario déjà-vu et même un peu gentillet dans son dénouement qui contraste trop avec les desseins démoniaques annoncés plus tôt. Suite prévue en 2016.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article