Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Présumé Coupable : Récit d'une Erreur Judiciaire

5 Février 2012 , Rédigé par fri91 Publié dans #Excellents - Cultes

presume-coupable.jpgUn Marécaux peut en cacher un autre

Retour sur l'affaire d'Outreau qui a affolé les médias et l'opinion public. En 2001, Alain Marécaux et son épouse sont interpellés à leur domicile et placés en garde à vue pour des actes sexuels avec violence en réunion, envers des enfants. Ces actes qui leurs sont reprochés ils ne les ont jamais commis, et pourtant l'affaire confiée au juge d'instruction Burgaud va devenir la plus grande erreur judiciaire qu'à connu la justice française depuis plus de 50 ans. Pendant son incarcération, Alain va tenir un journal dans lequel il relate ses états d'âmes, ses espoirs et ses moments de profonde déprime allant de la grève de la faim aux tentatives de suicide. Ce calvaire qui va le changer à jamais, va lui coûter son poste d'huissier et son mariage et va durer 3 ans... !

Comme beaucoup, j'avais entendu parlé de cette sordide affaire au début des années 2000, sans vraiment connaître ni comprendre toute l'histoire. Vincent Garenq décide d'adapter le journal tenu par Alain Marécaux pendant sa détention, il est donc le sujet principal du film qui permet de faire le lien avec la face cachée de cet improbable procès, utilisant pour cela une réalisation assez intimiste. On suit avec intérêt cette histoire qui ne peut que nous toucher, car on se pose la question "et si ça m'arrivait, comment je réagirais?". On est complètement pris par le film, et on ne souhaite qu'une chose : que la terrible descente aux Enfers de cet homme s'arrête. Dans le rôle titre, Philippe Torreton est incroyable de justesse et de sincérité dans son jeu tandis que sa transformation physique est impressionnante ! Face à lui, dans le rôle du Juge Burgaud, Raphaël Ferret est excellent par son flegme et sa froideur lorsque bien que tous les éléments lui prouve que l'accusé est innocent, il le pousse dans ses retranchements afin d'entendre ce qu'il souhaite pour confirmer son idée de départ. Le film s'achève sur le dernier procès qui révèle que dans cette affaire la justice était prête à envoyer d'autres innocents en prison plutôt que de reconnaître ses torts ! En tant que spectateur, on se sent impuissant et abasourdi devant tant de bêtises et d'injustice et une fois qu'arrive le clap de fin, on ressent un énorme soulagement et une grande émotion après avoir été sous tension pendant plus d'1h30. En résumé, sans trop rentrer dans les détails qui ne seraient pas à la portée de tous, le film réussit à nous expliquer les rouages de l'affaire d'Outreau qui a gâché et terni le nom de plusieurs innocents, en s'offrant pour l'occasion d'excellents acteurs.

4,5 etoiles

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Squizzz 15/02/2012 20:47

Mais dis-moi, on n'avait pas vu une telle activité sur ton blog depuis longtemps !
Sinon, j'ai également été bouleversé par ce film. Moi qui ne suis pas trop "films de procès" habituellement, je trouve que Garenq vise juste en ne faisant pas un film sur l'affaire d'Outreau mais
avant tout sur un homme. Torreton ne remportera surement pas de César face à Dujardin, mais il le mériterait.

fri91 20/02/2012 00:00



Héhé oui c'est vrai que ça fait un bail que je n'avais pas autant publié sur un même mois ! Faut croire que j'ai retrouvé un peu d'inspiration après un grand passage à vide. Pourvu que ça dure ;)


Concernant le film, c'est vrai qu'il est prenant et doit beaucoup à Torreton, mais comme toi je ne pense pas qu'il aura le César.