Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Gravity (3D)

13 Avril 2014 , Rédigé par fri91 Publié dans #Excellents - Cultes

Gravity (3D)

Je savais que c'était pas un bon endroit pour promener son chien en laisse... Reviens ici !

Gravity (3D)

Le Dr Ryan Stone, experte en ingénierie médicale, effectue sa première mission spatiale avec l'astronaute expérimenté Matt Kowalsky. Lors d'une banale opération de réparation et mesures diverses, une nuée de débris d'un satellite leur fonce dessus détruisant une bonne partie de la station sur son passage. Seuls dans l'immensité de l'espace et reliés par un câble de sécurité, ils n'ont plus beaucoup de temps pour trouver une solution pour regagner la Terre. Les réserves d'oxygène s'amenuisent, le contact radio est coupé, et à chaque seconde qui passe, c'est la mort qui se rapproche...

J'ai eu la chance de voir Gravity à ses débuts en salle avant d'en avoir entendu trop parler. Pour une fois, la première chose à dire est que ce film est taillé pour le grand écran et pour la 3D qui est ici un véritable atout bien utilisé qui participe à nous intégrer dans une ambiance et une sensation d'apesanteur jamais ressenties jusqu'à ce jour. Dès le début, on est bluffé par un plan-séquence de près de 15 minutes ou la caméra se balade dans l'espace au milieu de la station et des astronautes tel un personnage à part entière. Toutes les matières et les structures sont prétexte à un jeu visuel parfaitement maîtrisé par Alfonso Cuaron, ainsi on passe de l'immensité de l'espace, qui n'a jamais été aussi bien recréé, au suffocant casque de la combinaison spatiale de Ryan avec une fluidité impressionnante. Une attention particulière a été apportée à la bande-son qui, par souci de réalisme, est très peu présente pour simuler l'absence de son dans l'espace. Cela contribue à une ambiance anxiogène qui va monter crescendo jusqu'à la fin avec des scènes réellement stressantes où l'on a le sentiment de vivre l'expérience des héros. Je reconnais que le scénario de base tient sur un bout de papier, mais on est complètement happé par l'histoire grâce à la beauté de la réalisation, une interprétation remarquable de Sandra Bullock et la présence de George Clooney qui arrive à nous détendre avec son personnage à la blague facile. La psychologie des personnages est travaillée et bien mise en avant avec quelques plans intelligents comme cette scène ou Ryan se retrouve en position fœtale, tournant en apesanteur, juste avant qu'elle ne décide de se battre pour survivre... on assiste alors à la renaissance de cette femme brisée tout en poésie.

En résumé : Je ne sais pas si on peut parler seulement d'un film, car Gravity est de ces chef-d'oeuvre qui se vit, se ressent, je parlerais plus d'une expérience cinématographique. Je ne suis d'ailleurs pas convaincu qu'il aura le même impact dans son salon. Mais il s'agit pour moi de la claque visuelle de 2013 avec une réalisation parfaite et un casting dans ses meilleurs jours qui font totalement oublier que ce petit bijou part d'un postulat tout simple.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article