Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Wolverine - Le Combat de l'Immortel (3D)

17 Août 2013 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Wolverine - Le Combat de l'Immortel (3D)

Je t'avais dit doucement avec tes griffes, ma combinaison est toute déchirée

Wolverine - Le Combat de l'Immortel (3D)

Pendant la seconde guerre mondiale, Logan alias le mutant Wolverine a sauvé la vie du soldat Yashida lors de l'attaque de Nagasaki. Des années plus tard, après les événements d'Alcatraz dont il ne s'est toujours pas remis à cause de la mort de Jean Grey, il essaye de repartir de zéro au Japon. Lorsque la mystérieuse Yukio vient le chercher à la demande de Yashida qui est en phase terminale d'un cancer pour lui faire ses adieux, il est loin de s'imaginer que cette rencontre va tout remettre en question. Lui qui est immortel pourrait enfin mettre fin à ce don qu'il porte de plus en plus comme un fardeau, mais tout cela ne sera pas sans conséquences. Plus que jamais, sa vie est en danger...

Après une première aventure solo qui s'est soldée par de nombreuses critiques, Wolverine est de retour pour corriger le tir. On peut dire qu'effectivement ce film rend beaucoup plus hommage au personnage que le précédent, allant plus dans la psychologie du héros qui n'a jamais été autant dans l'introspection. Le désavantage est que cette quête d'une nouvelle vie loin des événements de X-Men 3, apporte son lot de longues scènes de remise en question et surtout des apparitions fantomatiques de Jean Grey qui à part nous permettre d'admirer Famke Janssen en nuisette blanche, n'apporte franchement rien à l'histoire. A contrario de ces scènes intimistes, lorsqu'il y a de l'action on alterne le très bon avec par exemple le combat sur le train lancé à pleine vitesse ou l'attaque des ninjas, et le moins bon avec la baston géante lors de l'enterrement qui est filmée caméra à l'épaule et donne réellement mal au crâne avec tous ses mouvements saccadés. Une impression renforcée par la 3D qui en plus d'être inutile n'aide pas dans ce genre de scène. Si Hugh Jackman n'a jamais été aussi convaincant dans le rôle et crève l'écran grâce à son charisme quasi animal et ses veines saillantes, ses acolytes féminines ne bénéficient pas du même traitement. Seulement 2 mutants à se mettre sous la dent et entre une Vipère qui galoche tous ceux qu'elle trouve sur sa route, et une Yukio qui prédit aussi bien l'avenir que les météorologues le temps de la semaine prochaine, on est en droit d'être déçu. Le scénario est malgré tout recherché et j'ai apprécié de voir un Wolverine qui a rarement été aussi maltraité et vulnérable que dans ce film. Lorsque la fin arrive on a pas l'impression d'un mauvais film mais pas non plus d'un opus inoubliable. D'ailleurs la scène post-générique annonçant le prochain film X-Men se révèle être au final plus excitante que les 2 heures que l'on vient de passer.

En résumé : Mieux réussi que le précédent volet consacré à ce mutant, le film doit beaucoup à son acteur principal qui en impose et nous offre enfin un Wolverine comme on aurait aimé le voir avant. Il est dommage que la psychologie du personnage ait été trop mise en avant au détriment de l'action. Un dosage plus équilibré et des adversaires plus intéressants auraient donné un très bon film.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article