Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Trance

17 Août 2013 , Rédigé par fri91 Publié dans #Excellents - Cultes

Trance

Auto-portrait de Vincent Cassel. Début des enchères a 1 000 Euros

Trance

Commissaire-priseur, Simon s'est laissé tenter par un gang de malfrats avec à sa tête Franck, qui souhaite voler une toile de Goya estimée à plusieurs millions de dollars. Le Jour-J, tout ne se déroule pas comme prévu et lors d'une altercation, Simon reçoit un violent coup sur la tête après lequel il se réveillera ayant tout oublier de ce qu'il vient de se passer. Problème : il ne sait plus du tout où il a caché la toile ! Les tortures infligées par Franck ne donneront rien, si bien qu'il décide de le confier aux soins d'Elizabeth, une thérapeute qui pratique l'hypnose et grâce à laquelle il espère lui faire retrouver la mémoire...

Danny Boyle semblait s'être assagi ces dernières années avec des films plus accessibles au grand public comme Slumdog Millionnaire ou encore 127 heures. Il revient ici avec un thriller psychologique fort et empreint d'une véritable personnalité. Tout cela démarre très vite avec la vente aux enchères et le vol du tableau qui s'en suit où déjà le spectateur commence à se poser des questions sur son déroulement. Et ce n'est que le début, car le réalisateur prend un malin plaisir à nous mener en bateau, tout en conservant une logique et une fluidité dans son scénario qui permettent de pas nous perdre en route pour autant. L'hypnose aidant, on avance rapidement dans son labyrinthe alternant la réalité et les scènes relevant de l'imaginaire. Sans aller dans les excès, la réalisation se veut nerveuse, sombre, agrémentée d'une bande son quasi-omniprésente très rythmée tout en montrant ses acteurs sous leur meilleur jour. James McAvoy, qui se bonifie réellement avec le temps dans son jeu, est grandiose et Rosario Dawson hérite enfin d'un rôle à la hauteur de son talent. Seul Vincent Cassel semble plus linéaire dans son jeu, mais son personnage étant plus simple à cerner que les autres, cela n'est pas étonnant. Quelques scènes un peu plus violentes s'insère au milieu du récit, elles peuvent choquer/déranger par leur "brutalité" à l'écran mais on ne tombe jamais dans la violence gratuite, tout comme les scènes plus sexy qui ne sont pas racoleuses. L'atout principal est qu'entre les 3 principaux protagonistes, on n'arrive pas vraiment à deviner qui est le personnage central de toute cette histoire, qui ment ?, quels secrets ils cachent ? Et ce petit jeu des rebondissements et faux-semblants atteint des sommets lors d'un final maîtrisé qui en scotchera plus d'un par son génie et son effet de surprise.

En résumé : Un retour en force pour Danny Boyle qui, comme à son habitude, aura ses admirateurs et ses détracteurs. Un thriller noir, dynamique, où les rebondissements sont intelligemment répartis pour qu'une fois toutes les pièces du puzzle mises en place, le spectateur ressorte de la salle avec le sentiment d'avoir vu un film soit peu ordinaire qu'il aura envie de revoir sous un angle différent, soit auquel il n'aura pas adhéré. Dans tous les cas, il ne laissera pas de marbre

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lynker 20/10/2013 11:24

Tu m'as donné envie de voir le film, j'en prends bonne note ! Je vais faire le tatillon mais comme je sais que c'est pas évident, je me permets de corriger une petite faute : "Quelques scènes un peu plus violentes s'insère[NT]". Voilà ^^ ++