Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Pacific Rim (3D)

15 Août 2013 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Pacific Rim (3D)

Ne bouge pas! Je vais te l'enlever ce machin qui pend de ton nez

Pacific Rim (3D)

Dans un futur proche, des hordes de monstres plus terrifiants et dévastateurs les uns que les autres surgissent de l'Océan Pacifique tuant des milliers de gens et détruisant tout sur leur passage. Pour combattre ces Kaiju, les hommes ont créé des Jaegers, sortes de robots géants mis au point avec les dernières technologies d'armes. Le contrôle de ces robots étant insupportable pour un seul homme, ils sont dirigés en binôme et ces deux personnes doivent être en symbiose afin qu'un lien neurologique se fasse. Alors que les prochaines attaques s'annoncent redoutables, Stacker demande à Raleigh, qui avait tout quitté après la mort de son frère, de revenir travailler avec eux car la fin du monde est proche...

L'annonce de Guillermo Del Toro aux commandes d'un blockbuster estival en a surpris plus d'un, car c'est la première fois qu'il s'attaque à un projet de cette envergure. La bonne nouvelle est qu'on retrouve son univers et la qualité de sa réalisation est intacte tant les décors, les robots et les monstres sont beaux. Le tour de force majeur revient aux images qui, malgré une 3D excellente, ne sont pas assombries et surtout à des combats titanesques qui ne sont jamais brouillons alors que tout se passe de nuit et la plupart du temps au beau milieu des flots. La mauvaise nouvelle vient du scénario simpliste et peu recherché qui nous conduit à deviner rapidement qui va survivre et comment cela va se terminer. L'avantage est qu'on rentre directement dans l'action, juste une voix-off pour nous expliquer en 5 minutes les "règles du jeu" et ensuite tout cela va s'enchaîner très vite. L'autre problème vient, selon moi, de très mauvais choix de casting car Charlie Hunnam a certes les épaules (et les abdos) nécessaires pour incarner ce pilote de Jaeger, mais son jeu d'acteur est extrêmement mauvais et face à lui, Idris Elba est constamment dans le surjeu. Seul Ron Perlman sort du lot dans un rôle complètement à part. De plus, les quelques dialogues tentant d'amener un soupçon d'humour ont laissé les spectateurs de la salle (moi y compris) de marbre.

En résumé : Del Toro a voulu faire un blockbuster tel qu'il est sensé l'être, c'est à dire de l'action non-stop au détriment des personnages et/ou de l'histoire juste pour divertir. Si son intention est louable, elle amène avec elle le problème d'un manque total d'émotion ou d'empathie pour les héros. Même la mort du frère est vite expédiée et semble n'affecter personne. Le mieux à faire est donc de le voir en 3D pour en prendre plein les yeux et admirer les prouesses techniques.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article