Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Zodiac : L'insaisissable Serial-Killer

12 Décembre 2010 , Rédigé par fri91 Publié dans #A Voir

Zodiac

Même avec des fausses dents, vous pouvez pas m'avoir un rôle dans Twilight 4 ?

A la fin des années 60, la ville de San Francisco est plongé dans l'horreur à cause d'un tueur en série. Les meurtres sont violents, brutaux et sans aucun lien entre eux, ce qui n'arrange pas du tout les services de police qui pataugent complètement. Pourtant ce tueur s'amuse à laisser des indices, à envoyer des messages cryptés à la police ou encore leur poster des lettres qu'il signe du nom de Zodiac. Les inspecteurs Toschi et Armstrong vont tenter de résoudre cette enquête sur des dizaines d'années, mais au final la personne qui s'approche le plus de l'identité du tueur est extérieur à tout cela. Il s'agit de Robert Graysmith un jeune dessinateur de presse, qui va passer sa vie à mener sa propre enquête sans disposer des moyens ni des indices de la police. Pourtant il écrira 2 ouvrages consacrés au Zodiac, et à ce jour il reste le seul qui à sans doute découvert le nom de celui qui n'a jamais été condamné pour la trentaine de meurtres qu'il a commis...

David Fincher s'empare de l'adaptation des romans consacrés au tueur du Zodiac et signe un thriller prenant. Le tour de force qu'il réussit c'est déjà d'avoir condensé cette histoire qui s'étale sur plus de 30 ans en un film de 2h30 sans pour autant nous perdre ou nous donner l'impression d'un film non-abouti. On est rapidement plongé dans le vif du sujet et les premiers meurtres sont d'ailleurs assez violents. Par la suite, ça se calme puisque l'enquête prend le dessus et la psychologie des personnages est mise en avant. On peut noter ainsi  les importants dommages collatéraux que va provoquer cette enquête, ce qui contribue à nous garder captivés jusqu'au bout. Quant aux mouvements de caméra et le soin donné à l'image qui sont chers au réalisateur, ils se prêtent parfaitement à l'ambiance. Il  s'entoure pour cela d'acteurs qui livrent de très bonnes prestations à l'image de Jake Gyllenhaal, Robert Downey Jr, Mark Ruffalo ou encore Anthony Edwards (qui a retrouvé des cheveux depuis la fin d'Urgences !!). En résumé, il s'agit d'un bon thriller, le seul reproche que j'ai à lui faire, c'est que finalement le tueur passe au second plan trop rapidement pour moi, même si cette très longue enquête reste impressionnante...



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Paris New York 17/02/2011 19:37

hiJe rejoins Squizzz sur le détachement par rapport au tueur : ça joue sur le côté quasi essentiellement psychologique du film. Le regard final est dantesque. Et moi aussi la séquence de la cave m'a littéralement (et honteusement) terrifié.

Jérémy 15/12/2010 20:14

Un film qui m'avait beaucoup surpris au cinéma : autant le synopsis n'a rien d'étonnant pour un Fincher, mais son traitement est très narratif et beaucoup moins "sur le fil" comme ses anciens thrillers à la dynamite.
Pour autant, j'avais trouvé ça brillant, les acteurs sont bons ouais, la mise en scène sobre (un peu trop parfois ?) mais efficace, avec surtout un scénario à contre emploi.
Je rejoins Squizzz sur le détachement par rapport au tueur : ça joue sur le côté quasi essentiellement psychologique du film. Le regard final est dantesque. Et moi aussi la séquence de la cave m'a littéralement (et honteusement) terrifié.

Squizzz 13/12/2010 10:07

Je pense que tu as tout dit ! Ce "Zodiac" est un superbe thriller. Fincher a su trouver la juste balance entre la fiction et le "documentaire". Les scènes de meurtres ou celle de la cave sont tout simplement flippant, quant à l'impact psychologique de l'enquête sur les protagonistes il m'a aussi séduit. Peut-être que le tueur passe au second plan, mais c'est le parti pris par Fincher de s'intéresser plus à l'enquête, ce qui est je trouve judicieux, puisque le tueur n'a jamais été réellement identifié.