Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

The Impossible

3 Décembre 2012 , Rédigé par fri91 Publié dans #A Voir

theimp.jpg

"Promenons-nous dans les bois, tant que l'eau n'y est pas..."

Pour Maria, Henry et leurs 3 enfants, ce Noël 2004 qu'ils ont décidé de passer au soleil sur les plages de la Thaïlande devait être un souvenir original et exceptionnel. Au lendemain de ce jour de fête ils étaient loin d'imaginer que l'impensable allait se produire : un séisme dans les profondeurs de l'océan va déclencher le tsunami le plus meurtrier de l'histoire de ce pays. Une vague impressionnante qui ravage tout sur son passage et qui fera des centaines de milliers de morts. Maria fait partie des rescapés et se retrouve avec Lucas son fils aîné. Gravement blessée, il faudrait qu'elle bénéficie de soins au plus vite. De son côté Henry qui se retrouve avec ses 2 autres garçons se lance à leur recherche au milieu de ce paysage dévasté où les secours sont complètement débordés...

Juan Antonio Bayona s'attaque à un sujet particulièrement difficile en prenant pour toile de fond cette catastrophe naturelle, encore dans les mémoires de tous. Là où il est intelligent, c'est qu'il le centre sur cette famille (espagnole à l'origine pour l'histoire vraie sur laquelle il se base) et donc sur les liens familiaux et la foi qu'il leur a fallu avoir pour survivre à cette épreuve. Lors de la première moitié du film, on assiste au début de leurs vacances idylliques et lorsque le tsunami arrive, il est brutal, soudain, et la caméra immersive le rend terriblement réaliste, au point que pour ma part je ne me suis pas senti très bien. Il reste surtout focalisé sur Maria prise au piège de la vague au milieu des nombreux débris emportés avec elle, tous transformés en armes potentielles. Lorsqu'elle refait surface, on respire un peu mais le répit est de courte durée, car les blessures que cela lui a causé sont assez atroces et la scène où elle est enfin retrouvée par des locaux est particulièrement insoutenable tant la douleur que fait passer Naomi Watts semble réelle. A ce propos, l'actrice livre une prestation remarquable de cette femme médecin qui se retrouve en victime impuissante et qui se repose entièrement sur son fils interprété par le jeune Tom Holland qui sera un acteur à suivre. La seconde moitié du film est moins réussie car elle repose essentiellement sur le père de famille qui cherche à tous les réunir alors que c'est le chaos le plus total dans les hôpitaux de la région. Il n'en reste pas moins que le tout est ponctué de passages forts qui font la part belle à l'émotion qui prend alors une place importante jusqu'à la fin. Le reproche qu'on peut faire à ce film est de ne pas tellement nous montrer les conséquences humaines dramatiques sur les locaux, hormis quelques plans sur des cadavres alignés dans des housses de fortune, ou quelques images de paysages en friche. Je n'oublie pas que le parti pris du réalisateur était de se focaliser  sur les survivants et donc cette famille emportée dans ce cauchemar et non pas de faire un film grand spectacle sur le tsunami en lui-même, mais je comprendrais que ce choix puisse être mal interprété par certains spectateurs. Pour conclure, si le début est bluffant et perturbant par son réalisme et sa violence, le fim perd un peu de son rythme et son intérêt par la suite. Il reste malgré tout porté par de très bons acteurs et bien que certains passages soient très durs, il vaut le coup d'oeil.

3,5 etoilesb

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article