Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Super 8 : L'Hommage à Spielberg

2 Janvier 2012 , Rédigé par fri91 Publié dans #A Voir

super-8.jpgAllez Soldat, je sais que c'est vous l'E.T, vous avez 3 bras dans le dos !

Pendant l'été 1979 dans une petite ville de l'Ohio, Joe, Alice et un groupe d'amis tournent un film amateur avec leur caméra super 8. Alors qu'ils font des prises de vue près de la voie ferrée, un train arrive et ils décident de profiter de l'occasion pour tourner leur scène avec ce décor innatendu. Mais lorsque le train les dépasse, au loin une voiture vient lui faire face déclenchant un déraillement spectaculaire. Le groupe d'adolescent sain et sauf prend la fuite, mais très vite ils comprennent que ce n'était pas un banal accident. En ville, des chiens puis des personnes disparaissent et des événements sans explications rationnelles se produisent. La police et l'armée se chargent de l'enquête...

J.J Abrams se lance cette fois-ci dans un film avec en fond une mystérieuse créature traquée par les humains. Présenté par beaucoup comme un hommage au Maître Spielberg, les gens ne se sont pas trompés tant ce film regorge de clins d'oeil plus ou moins dissimulés à ses grandes réussites. Mais il s'agit ici d'une version moins édulcorée et plus violente et stressante que son aîné E.T à qui il a souvent été comparé. La scène très attendue du déraillement, arrive au bout d'une vingtaine de minutes et elle est tout simplement une pure merveille technique par son image et sa brutalité. Par la suite, tout comme dans Cloverfield qu'il a produit, le monstre ne se dévoile que petit à petit lors d'apparitions furtives, contribuant ainsi à l'angoisse que les disparitions procurent et faisant fonctionner notre imagination. Si tout démarrait très bien, je suis un peu plus déçu par la seconde moitié du film qui souffre de plus de longueurs et semble tirer sur la corde pour nous amener un dénouement un peu trop gentillet et simpliste à l'opposé de l'ambiance générale jusque là. Le monstre s'attaque à tout humain sur son passage, mais pas le petit héros avec un raccourci facile qui m'a dérangé. Il n'en reste pas moins que la réalisation est vraiment travaillée par ses images et ses effets de lumière, que la nostalgie opère et que le casting vaut le coup d'oeil. Il manque juste un petit quelque chose dans le scénario pour qu'il m'ait vraiment convaincu.

3-5-etoilesb.JPG

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jérémy 05/01/2012 18:52

J'ai adoré ce film qui reste un très bon souvenir de l'année dernière. J'aime ce renouement avec la poésie et la naïveté de l'enfance qui ouvre une thématique pourtant très mature (le deuil, le
pardon, la quête d'identité). Au diable les ados et leur puberté dans les blockbusters américains ! 'Super 8' est un bel hommage à ce que savait parfaitement faire Spielberg.

fri91 10/01/2012 22:50



Du point de vue du traitement de fond de l'adolescence et du deuil je suis d'accord avec toi. Après, j'ai trop décroché pendant la seconde partie pour vraiment avoir plus apprécié le film dans sa
totalité.