Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Sans arme, Ni haine, Ni violence : Le casse du Siècle

12 Juin 2010 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Le 1er à aligner 4 coffres a gagné !

En 1977, Albert Spaggiari est appréhendé par la police française pour avoir organisé et surtout réussi le Casse du Siècle à Nice. Il s'évade du bureau du juge d'instruction, et se retrouve donc en cavale. C'est en Amérique du Sud qu'il trouve refuge, d'où il prend un malin plaisir à narguer la police en donnant des interviews aux journalistes et donc en se retrouvant sous les feux de la rampe. Parmi eux, Vincent vient aussi dans le but de réaliser un article pour Paris Match, il découvre alors le vrai Spaggiari, un homme simple, fragile, lunaire qui souhaite à tout prix garder sa notoriété. Avec le temps une amitié commence à naître, qui risque de compromettre les véritables intérêts du journaliste...

Jean-Paul Rouve continue son étonnante ascencion en réalisant son premier film. Pour ce faire, il s'offre le 1er rôle dans lequel il excelle et s'entoure de Gilles Lellouche et Alice Taglioni qui sont tout aussi bons. Les images et les décors sont bien filmés et nous emmènent totalement dans les années 70. Après du côté du scénario j'ai été un peu déçu, car si l'intérêt est bien présent, je m'attendais à plus voir le casse en lui même alors que finalement il tient une petite place dans le film. Le reste tourne autour de la personnalité compliquée du gentleman cambrioleur, qui permet d'apporter un peu d'humour, mais qui nuit au rythme par moment. Quant à la présence de la police dans le scénario, cela n'apporte au final pas grand chose. Des débuts très encourageants pour l'ex Robin des Bois.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

match 24/09/2010 00:25

Jean-Paul Rouve joue un role dans lequel on n'a pas l'habitude de le voir et il y arrive a merveille