Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Quand Persécution rime avec Déception

3 Novembre 2010 , Rédigé par fri91 Publié dans #Euh c'est un film

Jean-Hugues Anglade et Romain Duris. Mars Distribution

Une violente partie de jambe en l'air !

Daniel est un ouvrier de 35 ans qui vit au jour le jour, mais tout va basculer lorsqu'il fait la rencontre d'un inconnu. Ce dernier le suit dans le métro, dans la rue, s'introduit chez lui qu'il soit là ou pas. Un jour il lui avoue que c'est l'homme de sa vie et qu'il ne sortira pas de sa vie tant que Daniel ne voudra pas l'admettre. Il a beau le mettre à la porte et en venir à le brutaliser, il s'accroche toujours et peu à peu la parano commence à s'installer, sentant toujours sa présence. En plus de cela, sa relation avec Sonia n'est pas des plus paisibles. Il faut dire qu'il lui en demande énormément, en veut toujours plus et la jeune femme, bien qu'elle fasse toujours au mieux, ne sait plus quoi faire pour le satisfaire et éviter la rupture. Le destin de ces 3 personnages va s'entrecroiser mais non sans heurt...

Un titre prometteur, un casting français des plus intéressants et pourtant je suis complètement passé à côté de ce film. Si le début nous intrigue notamment par l'irruption du personnage de Jean-Hugues Anglade aussi innatendue qu'étrange, l'histoire va vite délaisser ce côté persécution pour s'orienter vers celle que fait subir Daniel à sa petite amie. Mais là, le rythme s'effondre complètement, les acteurs marmonnent plus qu'ils ne jouent, et c'est long... très long. Le pire, c'est que j'aime beaucoup Romain Duris et Charlotte Gainsbourg mais ils ne m'ont transmis aucune émotion. L'ambiance qui est assez glauque au début le devient de moins en moins et on attend sagement la fin pour se dire "tout ça pour ça!". Le titre m'a paru être une publicité mensongère, car la persécution en tant que telle, on la voit peu à l'écran et du coup on ne comprend pas l'intérêt de ce que l'on vient de regarder pendant 1h30. Surtout qu'au final ces 3 protagonistes qui ont tous une part d'ombre au début, la garde jusqu'au bout, j'ai le sentiment de rien avoir appris d'eux entre temps. Le genre de film auquel on adhère (enfin je pense que c'est possible) ou pas et vous l'aurez compris je fais partie de la 2ème catégorie.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article