Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Piranha 3D : Sea, Sex and Blood

10 Septembre 2010 , Rédigé par fri91 Publié dans #A Voir

Wild Bunch Distribution

Mieux vaut être doué à "Chat Perché" face à ces petits monstres

Le week-end de Pâques aux Etats-Unis est synonyme de Sprink Break, autrement dit des milliers d'étudiants se réunissent pour faire la fête avant les examens avec alcool, sexe, drogues et concours de t-shirt mouillé à foison. A Lake Victoria, comme son nom l'indique, la fête se déroule sur le lac de la ville, mais quelques jours plus tôt un tremblement de terre a ouvert une faille dans celui-ci libérant des piranhas préhistoriques affamés. Alors que la shérif du comté Julie découvre un 1er corps dévoré, elle comprend qu'il va falloir faire évacuer les étudiants. Bien décidés à s'éclater, ces derniers inconscients du danger ne compte pas s'arrêter. La journée va s'annoncer d'autant plus stressante que Jake son fils ainé chargé de surveiller ses petits frères et soeurs, a préféré partir s'amuser à bord du bateau des Wild Wild Girls. Le carnage peut commencer...

Alexandre Aja a su se faire un nom dans le genre horrifique et profite de ce succès pour s'offrir le remake de Piranha en cadeau. L'histoire est toute simple, les qualités se trouvent plutôt du côté de la maitrise de la caméra, car dans la 1ère partie chaque plan sous-marin avec des pieds dans l'eau devient un vrai moment d'angoisse. Une fois que quelques scènes de tuerie nous sont offertes entre 2 scènes de seins nus ou de ballet aqua-érotique, arrivés dans la dernière demi-heure on assiste à une véritable boucherie, et là tout y passe : membres arrachés, têtes sclapées, corps dévorés en partie voire découpés... un véritable bain de sang ! Au milieu de tout ça, beaucoup d'humour noir, de dialogues crus parfois stupides, mais ce côté nanar assumé et maîtrisé est un pur bonheur. On stresse, on rit malgré l'horreur à laquelle on assiste et les clins d'oeil à l'image de Richard Dreyfuss ou la réplique de Christopher Lloyd en référence à Retour vers le Futur font plaisir. La 3D est pour une fois bien employée et m'a offerte de vrais sursauts ! Les amateurs du genre apprécieront, mais âmes sensibles ne vous y aventurez pas, les 300 000 litres de faux sang utilisés sont bien visibles à l'écran...



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jérémy 02/10/2010 11:14

Du cul, du gore et de l'humour : on retrouve Aja sous un jour complètement différent que 'La Colline a des yeux' ou 'Haute-Tension', mais ca marche terriblement bien tant on prend son pied. Reste à apprécier ce genre de films... : )

Squizzz 11/09/2010 00:30

Du pur divertissement qui s'assume complétement, j'adore ! dommage que les effets numériques ne soient pas à la hauteur...