Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Little Miss Sunshine pour un Little film

3 Septembre 2010 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Abigail Breslin. Twentieth Century Fox France

Et il est où ton Papa, c'est le monsieur qui sourit avec la caméra ?

Chaque membre de la famille Hoover sort un peu de la norme. Entre le père qui cherche à vendre sa méthode du succès en 9 étapes, le fils qui a fait voeu de silence jusqu'à son intégration dans l'Air Force Academy, le grand-père un peu lubrique, l'oncle suicidaire depuis que son ami l'a quitté et la fille qui se rêve en reine de beauté, pas facile pour la mère de gérer cette tribu ! Le jour ou la petite Olive se retrouve qualifiée pour participer au concours de Little Miss Sunshine, sa mère réussi à convaincre, non sans mal, tout le monde de venir assister à la représentation. Réunis dans un van, le long trajet va permettre à chacun de faire le point sur sa vie, ses choix et surtout de tisser à nouveau des liens rompus depuis longtemps...

Succès surprise au box office, ce film familial initiatique m'a un peu déçu. Je m'attendais sans doute à mieux après avoir entendu tant d'éloges. Le fait que l'on navigue entre comédie et drame m'a empêché de vraiment m'intéresser aux tribulations pas toujours réalistes de cette famille déjantée. On ne rit pas tant que ça, tout comme on est peu touché malgré certains effets larmoyants poussifs. Les personnages sont haut en couleur et j'ai d'ailleurs été etonné des prestations de Steve Carell et de la jeune Abigail Breslin, mais ils n'ont pas réussi à me faire partager leurs émotions pour autant. La fin apparaît comme un pied-de-nez à la beauté superficielle et à la "normalité" mais c'est finalement assez convenu et ne sort pas tant que ça des standards américains. Un film sympatique grâce à son casting mais qui paraît bien long à l'image du trajet parcouru par les protagonistes.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chippily 07/09/2010 00:41

Moi j'ai bien aimé ! Mais c'est vrai que c'est surtout grâce au casting, à ces personnages plus que déjantés (Steve Carell en dépressif tout le temps habillé en blanc, j'adore !)...et pitêtre aussi grâce à la B.O

Squizzz 03/09/2010 20:13

Je suis content de voir que je ne suis pas le seul à avoir été déçu par ce "Little Miss Sunshine", qui a reçu tant d'éloges. Je m'attendais à rire plus, et le fait que les personnages soient si déjantés est dans un sens sympa mais d'un autre côté cela nous empêche de vraiment nous attacher à eux. Parmi les productions du cinéma indépendant américain de ces dernières années, je conseille plus "Juno" ou "Away we go", ou même le tout récent "Be bad !", assez sympathique et plutôt drôle.