Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Harcelés : Attention, Voisin Méchant !

10 Janvier 2010 , Rédigé par fri91 Publié dans #A Voir

Patrick Wilson. Sony Pictures Releasing France

Vu dans D&CO : la fenêtre pour jouer au morpion

Chris et Lisa forment un jeune couple très amoureux qui deviennent propriétaires d'une maison dans un quartier résidentiel huppé. Tout semble calme et idyllique, jusqu'à ce qu'ils fassent la connaissance de leur voisin Abel Turner. Ce dernier est un flic, veuf avec 2 enfants, qui s'est autoproclamé responsable de la sécurité du quartier. Mais avant tout il est raciste, intolérant, et voit d'un mauvais oeil l'arrivé de ce couple interracial. Rapidement ils vont déchanter et leur relation va se détériorer car entre l'espionnage constant, les menaces et les intrusions nocturnes, leur acquisition devient un fardeau. Quant Chris décide de répliquer, le jeu va aller de + en + loin et rien ne semble pouvoir les arrêter...

Annoncé comme un thriller, ce film l'est effectivement mais plus par le harcèlement psychologique que physique. Le début est un peu longuet, après on reste assez captivé par l'affrontement auquel se livre ces voisins. L'histoire est originale et a en toile de fond les incendies de Californie qui progressent vers le quartier aussi vite que la tension monte entre Abel et Chris. Les acteurs s'en sortent bien, surtout Samuel L.Jackson qui, même s'il surjoue un peu, rend son personnage inquiétant à souhaits. Un rythme qui monte crescendo et une ambiance glauque, même si j'aurais aimé un film encore + sombre. Dommage également que la fin soit très américaine et du coup prévisible. Un film avec un casting intéressant qui m'a fait passer un bon moment malgré ses petits défauts.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Chippily 28/01/2010 21:43

Encore une fois je suis complètement d'accord avec toi :-)
la situation aurait pu être encore plus sombre et Samuel L. Jackson en fait parfois un petit trop (je pense notamment à la scène où il se dandine en caleçon... Mon Dieu !)