Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

The Expendables : Unité Spéciale Bourrins

23 Août 2010 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Sylvester Stallone. Metropolitan FilmExport

Rambo sans déo... c'est chaud !

The Expendables est un groupe d'agents un peu particulier car ils n'obéissent à aucun gouvernement ni aucune règle, uniquement à leur chef Barney Ross. Ce dernier se voit confié une mission par l'énigmatique M.Church qui consiste à tuer un général sud-américain impliqué dans un trafic de drogue. Si la mission ne lui convient pas à la base, il finit par l'accepter et demande l'aide de tous ses hommes pour aller sur cette île et éliminer les 200 soldats chargés de la sécurité de leur chef. La tâche ne s'annonce pas facile, tout ne va pas se passer comme prévu, mais leur méthode musclée et violente est normalement efficace...

Stallone passe derrière la caméra et s'offre le 1er rôle pour ce film d'action peu recherché mais efficace. Le scénario tient une feuille de papier, les répliques sont peu nombreuses, elles laissent la place aux scènes d'action qui s'enchaîne très vite sans nous laisser le temps de souffler. C'est très exagéré, ça découpe des membres, des têtes, ça déchiquette dans tous les sens, tous les moyens sont bons pour tuer les méchants soldats. Alors pourquuoi ce film m'a finalement plu malgré tous ces défauts, sans doute parce que c'est ce à quoi je m'attendais et que c'est marrant de revoir ces stars des années antérieures se démener devant la caméra. La palme revenant à l'apparition brève de Schwarzenegger et Willis qui, à défaut de se taper, nous offrent un dialogue très drôle bourré de clins d'oeil aux côtés de Stallone. En résumé un film qui sent la testostérone dès la 1ère scène, un côté bourrin et simpliste assumé avec à mon avis la moitié du budget passé dans les effets pyrotechniques, mais au final on se vide la tête à regarder cette bande de "copains" s'éclater devant la caméra et c'est tout ce qu'on leur demande. Un 2.5/4 arrondi à 3.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article