Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Cloclo

4 Février 2013 , Rédigé par fri91 Publié dans #A Voir

clocloJérémie Rénier en parfait "Clone François" 

De sa naissance en Egypte à sa mort tragique à Paris le 11 mars 1978, retour sur la vie de ce chanteur qui, plus de 30 ans après sa disparition continue de fasciner et faire danser le public. Souvent idôlatré mais aussi détesté, Claude François n'a laissé personne indifférent. A la fois star et homme d'affaires, père de famille et homme à femmes, show-man et mal dans sa peau, il se révèle être une personnalité complexe qui perd pieds dès lors que les choses ne se passent pas comme il le souhaite, et qui est prêt à tout pour obtenir l'amour et la reconnaissance des fans...

Je n'étais pas très chaud pour ce biopic, mais maintenant que je l'ai vu sur Canal+, je regrette presque de ne pas avoir été le voir sur grand écran. Trop jeune pour avoir connu la folie Cloclo, je n'en ai pas moins été bercé par ses chansons étant gamin (merci Maman lol), mais je ne voyais pas comment faire tenir un film de 2h20 sur cette star. Malgré cette durée, le temps passe très vite et le montage se veut à l'image de la star : sans manque de rythme ! Son enfance est vite balayée car n'ayant au final que très peu d'intérêt si ce n'est expliquer sa relation conflictuelle avec son père intransigeant, mais c'est lorsqu'il commence à se lancer dans la musique que l'on découvre alors un personnage très captivant. Je ne parle pas de la star mais bien du Claude François à la ville, car derrière les paillettes se cache un homme assez antipathique tant il est maniaque, jaloux, infidèle et mégalo ! Avec les fils du chanteur à la production je craiganis qu'un portrait idyllique soit dressé, mais ce n'est pas du tout le cas. Le choix de l'acteur Jérémie Rénier était une évidence, tant il lui ressemble à la base, mais avec les perruques et les costumes on croirait vraiment qu'il s'agit du chanteur sur certains plans. Il livre une performance étonnante de justesse et a fait un excellent travail en reprenant la gestuelle et les pas de danse de la star. Sans artifices mais avec beaucoup de réalisme, Florent Emilio Siri offre un brillant hommage à ce chanteur en nous faisant découvrir sa face cachée toute aussi fasicnante que sa carrière fulgurante.

En résumé: Cloclo doit énormément à son acteur principal totalement habité par son rôle. On en oublie parfois qu'il s'agit d'un biopic et non d'un documentaire. Etre fan du chanteur n'est pas une obligation pour apprécier ce film, même si la BO est composée essentiellement de ses chansons, car cette carrière stoppée prématurément se révèle des plus intéressantes en se focalisant sur la psychologie de la star que je ne m'étais pas imaginé aussi tourmentée. 4etoilesb

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Armelle 04/02/2013 15:12

Même point de vue et mêmes regrets de ne pas l'avoir vu au cinéma............Je n'ai pas vu non plus le temps passer, et j'ai appris beaucoup de choses. Je le savais très compliqué à vivre, mais je
comprends mieux le pourquoi du comment. J'ai adoré en tous points !