Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

The Box : Une boite magique bien énigmatique

17 Novembre 2010 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Frank Langella et Cameron Diaz. Wild Bunch Distribution

Cameron le banquier vous propose d'échanger votre boîte, que faites-vous ?

Dans les années 60/70, Norma mène une vie paisible avec son fils et son époux Arthur (dans un film sur une boîte ça s'invente pas !) qui travaille pour la Nasa. Un jour, une mystérieuse boite est déposée devant chez eux sans explication. Quelques jours après, l'effrayant Arligton Stewart se présente chez eux et leur explique son fonctionnement : s'ils décident d'appuyer sur le bouton rouge, ils touchent 1 million de dollars mais en contrepartie une personne choisie au hasard va mourir ! Le choix est difficile, mais le couple ayant besoin d'argent, Norma prend la décision d'appuyer sur le bouton. Alors qu'ils commencent à profiter d'une vie meilleure tout en restant discret sur cette histoire, ils vont vite être embarqués dans une spirale infernale, car Arlington ne leur a pas tout dit et les conséquences sont bien plus importantes qu'un "simple décès"...

Richard Kelly s'était fait un nom grâce notamment à son étrange Donnie Darko. Ici, la bande-annonce laissait présager un thriller psychologique et il faut avouer que la 1ère partie du film joue bien sur ce registre. On ne comprend pas tout par contre, les explications étant données au compte-goutte, il n'y a que vers la fin que l'on arrive à peu près à rassembler toutes les pièces du puzzle. Dans sa seconde partie, on bascule dans la science-fiction, au risque de dérouter le spectateur et surtout de le perdre car il faut rester très concentré pour tout suivre. Malgré tout, Cameron Diaz et James Marsden jouent très bien ce couple dépassé par les événements, et Frank Langella, au visage particulier, fait froid dans le dos juste par sa présence. Il n'en reste pas moins que à force de se disperser et de ne pas tout expliquer, on reste un peu déçu, et le final qui m'a surpris par sa brutalité psychologique arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Un thriller bien interprété dont la morale pourrait dénoncer jusqu'ou on est prêt à aller pour de l'argent, mais en rappelant très ironiquement que tout se paye... J'ai moins adhéré à la seconde partie qui part un peu dans tous les sens et souffre de longueurs inutiles, mais le sujet de départ est traité de manière originale



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article