Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Blindness : Un Monde aveugle

13 Novembre 2009 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Mark Ruffalo et Julianne Moore. Pathé Distribution

Tout le monde s'éclate, à la queue leu leu...

Un jour ordinaire jusqu'à ce qu'un automobiliste perde subitement la vue. Celui-ci trouve l'aide d'un citoyen qui se propose de le ramener chez lui et qui ne manquera pas de repartir avec sa voiture au passage. Au retour de sa femme, il prend rdv chez un ophtalmo qui ne comprend pas cette cécité soudaine. Dès le lendemain des cas sont recensés par dizaine et les victimes sont regroupés dans un hôpital désaffecté. La quarantaine ne fait que commencer et le virus se propage à une vitesse énorme. L'ophtalmo est lui-même contaminé, par contre sa femme est restée voyante. Elle s'intègre au groupe pour aider son mari...

Un ovni cinématographique en ce qui me concerne ! Avant toute chose, ne cherchez pas à connaître la raison de cette cécité, vous ne l'aurez pas dans le film, tout comme la raison pour laquelle le personnage de l'excellente Julianne Moore reste voyante. Selon moi elle est en quelque sorte notre oeil au milieu de ce chaos. Elle seule voit la descente aux Enfers que vit le groupe en quarantaine. L'instinct de survie de l'Homme que Fernando Meirelles a choisi de mettre en scène est vraiment dérangeant et certaines images sont très dures psychologiquement. Tout ce film est une sorte de reflet de notre société dans ses plus sombres aspects. Cela dit, je reproche un gros manque de rythme et de nombreuses longueurs. Quant à l'image, même si c'est explicable, ça ne m'a pas plu. Très bonnes interprétations des acteurs, notamment Gael Garcia Bernal.



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

2flicsamiami 27/11/2009 10:47

Un film formidable. Pour Julianne Moore et son personnage, j'ai une toute autre interprétation : c'est Moise qui guide son troupeaux vers la lumiére (renaissance, terre promise).