Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

San Andreas

9 Mai 2016 , Rédigé par fri91 Publié dans #Pas terrible

San Andreas

Nooon ! Que le séisme abîme la voiture mais pas mon brushing à 100 dollars

San Andreas

Après des années entières à craindre que la faille de San Andreas ne finisse par s’ouvrir, il fallait bien que ça arrive. Déclenchant un séisme de magnitude 9 en pleine Californie, les dégâts sont considérables et bien au-delà de toutes les prévisions envisagées par les spécialistes. Pour Ray, secouriste et pilote d’hélicoptère, la priorité n’est pas de secourir les civils mais de traverser tout l’Etat pour aller retrouver sa fille Blake qui est en danger de mort. Cette mission de sauvetage risque de prendre une tournure encore plus dangereuse puisqu’un tsunami sans précédent est à craindre…

Depuis Le Jour d’Après, les majors ont essayé de maintenir un intérêt du public pour le film catastrophe, mais ce genre s’est un peu enlisé avec le 2012 raté ou encore plus récemment le désastreux Pompéï. Alors quand San Andreas a été annoncé, je me suis dit que ça faisait longtemps que je n’avais pas tenté un film comme ça, puis qu’au moins les effets spéciaux et la 3D rendrait peut-être bien sur grand écran. En voilà une bien mauvaise idée ! Je ne m’attendais pas à un scénario très original, mais bon le père, séparé de la mère, qui parcoure la Californie en bravant le danger pour aller sauver sa fille, c’est quand même le minimum syndical surtout quand les personnages sont de vrais têtes à claques. Le père est invincible, la mère super-invincible, la fille est un peu le cerveau de McGyver dans le corps une post-ado énervante avec le charisme d’une huître. Bref, rien de bien consistant à se mettre sous la dent, si ce n’est la scène d’ouverture qui est bien menée et qui se déroule avant les catastrophes en chaîne. Le reste, ce sont des effets spéciaux pas toujours beaux ni crédibles (la course des bateaux contre la vague géante) ou des scènes simplement idiotes (le mini-bateau qui défonce la vitre au quintuple vitrage d’un gratte-ciel). En gros, il n’y a pas grand chose à retenir de ce film je crois. Ah si quand même, l’apparition de Kylie Minogue, qui s’offre un temps de présence de 5 minutes pour finalement avoir une des morts les plus débiles du film, rien que pour ça, je vous promets un éclat de rire. Manquerait plus qu’on ait droit à un gros plan final sur le drapeau américain et… ah ben merde ils l’ont fait ! Pas besoin que je m'étende plus sur ce film, donc dernière chose, si vous arrivez jusqu’au générique de fin, écoutez la chanson interprétée par SIA, elle vaut le coup, c’est toujours ça.

En résumé : Pour maintenir un intérêt du public au film catastrophe, il faudrait vraiment que les producteurs comprennent que voir une famille bien sous tous rapports se réconcilier au beau milieu d’une catastrophe naturelle devient franchement fatigant. Un peu d’audace, moins de happy end, et moins de scènes de destruction mais de meilleure qualité feraient du bien !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Angeline 30/04/2017 21:45

j'aime me promener ici. un bel univers. venez visiter mon blog. merci

Angelilie 21/04/2017 19:12

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir