Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Stoker

9 Août 2014 , Rédigé par fri91 Publié dans #Pas terrible

Stoker

Attention Nicole si tu fronces trop, les fils vont lâcher !

Stoker

India doit faire face à la mort soudaine de son père dans un étrange accident de voiture. Pendant les obsèques, elle est la seule à remarquer la présence d'un homme en retrait de tous. Grande surprise pour elle, lorsqu'elle rentre avec sa mère, cet homme est là et annonce qu'il va s'installer avec elles pour quelques temps. Il s'agit de son oncle, Charles, dont elle ignorait l'existence jusqu'à maintenant. Mais très rapidement, India le trouve bizarre et le soupçonne d'avoir des desseins bien plus sombres que ce qu'il dit. Entre méfiance et attirance, un jeu macabre se met en place...

Premier film hollywoodien pour Chan-wook Park, et la première chose que l'on peut dire est que du côté de la réalisation il n'y a pas grand chose à lui reprocher. L'esthétisme du film est impressionnant avec des plans malins qui sont tous là pour une raison. De plus, les couleurs ternes pour les personnages reflètent parfaitement la froideur de l'ambiance, à l'inverse d'un salon aux couleurs chaudes qui représentent bien le brasier qu'ils sont en train d'attiser parfois malgré eux. Après, si les images sont belles, le scénario écrit par Wentworth - Prison Break - Miller part d'un postulat intéressant dans sa première moitié, mais finit par complètement tourner en rond dans la seconde pour amener à un final décevant tant il était prévisible. On assiste en fait à un thriller glauque, franchement malsain par moment dans certaines scènes, qui rend un vibrant hommage à ce que faisait le maître du genre Hitchcock, mais sans en atteindre sa perfection. En réalité, le plus gros reproche revient sur le travail des protagonistes, ils ne sont pas mauvais ni si mal écrit, mais à force de vouloir en faire des personnages froids et sans aucune émotion, ben en tant que spectateur on ne ressent rien non plus, et on finit par décrocher. Il peut leur arriver n'importe quoi, ça ne nous affecte pas vraiment, malgré un bon jeu de Mia Wasikowska ou de l'énigmatique Matthew Goode. Bon par contre Nicole Kidman doit vraiment arrêter le botox, car déjà que niveau émotion on est pas servi, lorsque l'une des actrices principales n'est même plus capable d'avoir le moindre pli sur son front, ça n'aide pas.

En résumé : Pour cette première réalisation et ce premier scénario, tout n'est pas à jeter, loin de là. On à de belles images, certains plans sont vraiment intéressants, mais l'histoire qui débutait bien finit par lasser par trop de lenteurs et des personnages qu'on a juste envie de baffer pour qu'ils se bougent un peu !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article