Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Star Trek Into Darkness

8 Décembre 2013 , Rédigé par fri91 Publié dans #A Voir

Star Trek Into Darkness

J'ai beau être discret, sûr qu'il va m'entendre avec de telles oreilles !

Star Trek Into Darkness

Alors que l'Enterprise rentre à la base après une mission de routine, il subit une terrible attaque et une bonne partie de la flotte est anéantie. L'équipage recueille à son bord le mystérieux John Harrisson sans savoir qu'il est le responsable de tous ces dégâts. Le Capitaine Kirk doit alors prendre les bonnes décisions pour éviter que le monde ne sombre dans le chaos. Son amitié qui s'était renforcée avec Spock est de nouveau mise à mal et ce combat qui s'annonce violent ne se fera pas sans dommages collatéraux...

J.J Abrams avait réussi à redonner ses lettres de noblesse à une saga qui était tombé dans l'oubli depuis une décennie, avec un premier volet moderne au casting jeune mais non sans talent et un scénario travaillé. L'équipe est de retour au complet pour cette suite qui n'a pas à pâlir de son aîné puisque pour moi elle se classe même encore un rang au-dessus. S'il fallait mettre en place les personnages et les relations entre eux dans le reboot, ici l'action peut démarrer tout de suite ce qui donne au film un rythme effréné qui ne semble jamais faiblir. Les effets spéciaux sont encore plus impressionnants, notamment lors de l'attaque finale, et la réalisation se veut nerveuse. Benedict Cumberbatch intègre le groupe pour nous donner un méchant bien plus charismatique et inquiétant que son prédécesseur, et Chris Pine qui m'avait peu convaincu voit son personnage gagner en maturité et donc en intérêt. Zachary Quinto interprète toujours à la perfection un Spock en prise avec ses émotions et on conserve la touche humoristique amené en grande partie par un Simon Pegg impeccable. Le scénario semble également plus complexe et recherché, et même s'il fait la part belle aux scènes d'action, les interactions entre les personnages et leur psychologie ne sont pas oubliés pour autant. Les images sont superbes, les décors et les fonds verts utilisés à bon escient et même si Abrams lui-même s'était excusé auprès des fans pour avoir trop utilisé de halo de lumière, pour ma part cela ne m'a pas du tout dérangé. Je n'ai pas eu la chance de le voir en 3D, mais les retours que j'avais eu était plutôt positifs.

En résumé : Star Trek a su se renouveler pour toucher un nouveau public en modernisant cette saga qui était devenue kitsch avec les années. Elle doit beaucoup à son réalisateur et ses scénaristes qui accumulent les bonnes idées et à son casting dont l'alchimie à l'écran contribue à nous laisser embarquer dans l'histoire. On se retrouve avec un blockbuster malin qui a tout pour plaire et j'espère que le passage de relais côté réalisation pour le 3ème volet ne nuira pas à la saga.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article