Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ciné-Fri 2

Fright Night

7 Décembre 2013 , Rédigé par fri91 Publié dans #Dans la Moyenne

Fright Night

Je m'en sors pas, j'aurais dû me refaire les saisons de Buffy

Fright Night

Charlie Brewster est un ado à qui tout sourit. Il est l'un des élèves les plus appréciés de son lycée et sort avec la fille que tous ses camarades auraient aimé avoir pour petite amie. Lorsque son meilleur ami Ed lui parle de vampires, il ne le croît pas et pourtant ce dernier disparaît mystérieusement. Un jour qu'il rentre des cours, il fait la connaissance de son nouveau voisin Jerry. Ce dernier apparaît comme un homme sympathique et charmant mais après avoir observé un comportement étrange à plusieurs reprises, Charlie commence à douter : et si Ed n'avait pas raconté de bêtises, et si Jerry était tout simplement le vampire responsable des disparitions inexpliquées dans le quartier ?

Craig Gillepsie s'attaque au remake d'un film des années 80 qui avait été un succès surprise de l'époque. La réalisation est soignée et arrive à apporter une certaine tension dans quelques scènes-clés et même si l'on ressent un manque de budget pour les effets spéciaux, ils sont plutôt convenables. Le rythme est assez soutenu et ne souffre quasiment pas de longueurs, cependant à vouloir surfer sur le succès de ce genre auprès des ados, on se retrouve souvent avec un humour pas très fin et intentionnellement adressé aux jeunes. Tous les codes sont présents, pieu, ail, eau bénite, crucifix et on sent bien la volonté d'aller dans la parodie un peu comme Scream l'avait fait à l 'époque avec les codes du films d'horreur, mais sans jamais en atteindre son excellence dans ce domaine. Du côté du scénario, je regrette que la révélation de l'identité du voisin soit trop vite confirmée car au final le suspense est moindre alors que l'inverse aurait amené un côté mystérieux plus intense. Sans spoiler, la fin avait également les ingrédients pour se démarquer des autres films, mais Hollywood change rarement et donc un retournement de situation malvenu gâche une bonne idée. Pour le casting, on retrouve en tout cas avec plaisir un Colin Farrell en grande forme et bien flippant dans le rôle du vampire, même si cela ne relancera certainement pas sa carrière mal gérée ces dernières années. A ses côtés Toni Collette et Anton Yelchin forment un duo mère/fils efficace.

En résumé : Fright Night fonctionne bien sur la forme car le réalisateur a réussi à créer une ambiance sombre qui se prête parfaitement à l'histoire. Le casting est plutôt réussi et le rythme faiblissant rarement, on suit leur aventure avec plaisir. Cela reste un film pop-corn qui aurait gagné en qualité s'il avait fait preuve de plus de maturité en visant un public plus adulte.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article